Une école pour tous,
une pédagogie pour chacun.

*      Date historique :

Recherche puis discussion autour de Charles Trenet

 

*      Conjugaison :

Suite de l’opération : « un jour – un verbe »

 

*      Phonologie :

Affinement de l’écoute et de la codification : écouter une syllabe (ex : [sa]), choisir les lettres qui l’écrivent puis dire cette syllabe à l’envers [as]

 

*      Graphisme :

Arrivée d’un nouvel atelier de motricité fine pour muscler les mains : transvasement par éponge

 

*      Mini projet : l’anniversaire de Peggy

Mercredi dernier, c’était l’anniversaire de Peggy. Jeudi matin, nous avons donc passé la matinée autour de cet événement :

-          Faire un gâteau d’anniversaire : un groupe a juste eu la recette et ils ont dû tout faire tout seuls : trouver les ingrédients, les ustensiles, lire et réaliser la recette, faire cuire (au micro-onde), nettoyer et faire la vaisselle. J’ai aidé l’autre groupe mais ils se sont très bien débrouillés, j’aurais presque pu ne pas les aider. La prochaine fois surement…

 

-          Faire un dessin pour Peggy

-          Ecrire un petit texte plein de chaudoudoux pour la maitresse, au verso du dessin

Décorer la salle et prévoir la surprise.

 

*      Confiance en soi :

Le fait d’avoir à gérer seuls la confection du gâteau d’anniversaire a montré aux enfants de ce groupe qu’ils sont autonomes sur certaines choses et que je leur fais confiance.

 

*      Gestion des émotions (Maud) :

Nous avons d’abord travaillé en classe entière : chaque enfant a dessiné une dispute imaginée. Puis certains ont présenté leur dessin à l’ensemble du groupe. Ainsi nous avons défini ensemble ce que pouvait être un conflit. Nous avons également découvert que souvent lors d’un conflit, on avait envie de faire mal à l’autre car on avait mal soi-même.

 

Puis comme d’habitude, nous avons travaillé en groupe ou en binôme selon les besoins de chacun.

 

Chaque enfant a donné son humeur du jour en utilisant la roue des émotions.

 

Nous avons continué nos expériences musicales :  cette fois, nous avons écouté une musique qui nous permettait d’extérioriser notre colère ou bien de se défouler. Ce fut l’occasion pour chacun de lâcher toutes les tensions accumulées dans son corps. Alors certaines frustrations et tristesses sont revenues à la surface. Nous en avons parlé ensemble et dans certains cas avons trouvé en groupe une solution pour celui qui en avait besoin. Quel bonheur de sentir qu’on a des copains pour nous réconforter !

Avec d’autres, on a juste parlé de ce qui nous rendait malheureux. D’un coup, on se sent plus léger !

 

*      Théâtre (Karen) :

J'ai demandé au premier groupe de créer une petite improvisation sur le thème du spectacle. Les animaux de la savane se sont retrouvés autour d'un repas et chacun a proposé son aide pour préparer le grand bal : certains s'occuperaient des boissons, d'autres des mets....Puis, la girafe a fait son entrée en disant qu'elle ne pourrait participer car elle ne sait pas danser. Les animaux se sont pressés autour d'elle et lui ont appris quelques pas de danse. Nous avons eu une très belle proposition de dîner avec au menu de la tarentule grillée (préparée sous nos yeux !) et de la limonade de crinière de lion qui au passage a perdu quelques poils...Bon appétit ! Les enfants ont dû ensuite inventer de petits numéros de cirque, deux par deux, le dompteur était accompagné de son animal sauvage et devait lui proposer des tours devant nos yeux ébahis. Il y a eu bien sûr le lion sautant dans un cerceau enflammé et surtout un très beau numéro de serpent, lequel nous a proposé des tours intéressants bien que privés de bras et de jambes, bravo !

 

Avec le deuxième groupe, qui a éprouvé plus de difficulté à résumer l'histoire du spectacle, j'ai choisi de travailler la mémoire visuelle. J'ai proposé aux enfants de s'observer pendant trois minutes puis de fermer les yeux. Ensuite, toujours les yeux fermés, ils devaient répondre à mes questions : qui porte des lunettes dans le groupe ? Qui porte des boucles d'oreille, des chaussons roses ? Cela paraît simple mais cela demande tout de même pas mal de concentration ! Toujours pour favoriser mémoire et concentration, j'ai demandé aux enfants de se mettre assis les uns derrière les autres à la queue-leu-leu. J'ai ensuite envoyé un "message" à l'enfant devant moi : en touchant deux fois sa tête, une fois l'épaule droite, deux fois l'épaule gauche ...l'enfant devant reproduire ce "message" à l'enfant assis devant lui et ainsi de suite. Le message doit parvenir jusqu'au dernier enfant sans déformation aucune ! Ensuite, j'ai demandé aux enfants de se placer devant le miroir et de jouer avec le visage uniquement plusieurs états et émotions. Sans l'utilisation du corps, le visage devient tellement plus expressif ! Et nous avons fini par les numéros de cirque. Mention spéciale au petit lion qui décidait lui-même des numéros à accomplir sur scène, sans l'aide du dompteur ! Nous avons beaucoup ri.

image: