Une école pour tous,
une pédagogie pour chacun.

QUELQUES ACTIVITES FAITES DURANT CES 2 SEMAINES

Du 2 au 13 mai 2016

Malheureusement, Victor a quitté Etinç’ailes pour de l’instruction en famille. En effet, il habitait trop loin et avait du mal à s’habituer à cette école atypique.

Un coin marchande a fait son apparition dans la classe. Il permet de se familiariser avec la monnaie, les échanges, les opérations, tout en jouant !

 

*      Date historique :

Léonard de Vinci et la fin de la 2è guerre mondiale.

 

*      Langue orale :

Attribution des rôles pour le spectacle et début d’apprentissage.

 

*      Conjugaison :

Chaque jour, certains élèves ont un verbe à conjuguer par écrit.

 

*      Lecture :

Suite de la méthode Aloé : introduction de certaines consonnes.

 

*      Grammaire :

Analyse en couleur  de phrases avec chronomètre.

 

*      Production d’écrit :

Les enfants ont eu à créer des lipogrammes : il s’agit d’inventer un texte ou d’en transformer un, sans utiliser une certaine lettre.

A travaille, lui sur la mythologie.

 

*      Sport :

Entraînement de danse pour le spectacle.

 

*      Musique (Obed) :

Cette semaine nous avons joué à un "memory musical" à partir de cloches Montessori. (8 cloches colorées correspondant chacune à une note de la gamme Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do).

Dans un premier temps, l'enfant regarde et écoute chaque cloche une par une, le temps de mémoriser les sons. Puis, il ferme les yeux. Une autre personne fait sonner une cloche pendant ce temps. Le but du jeu est de retrouver quelle cloche a été joué.

Cette séance a montré, par ailleurs, que certains ont une très bonne oreille musicale.

 

*      Maths :

Introduction des disques pour mémoriser les tables. Voici ce que donne la table de 3.

Et visionnage de la vidéo 4x8 = 32 puis dessin pour mémoriser.

autres se sont entrainés à la composition des nombres avec centaines 

Débuts de la division pour d’autres. Ou de la soustraction.

 

*       Arts visuels :

Début du décor…

 

*      Bricolage :

Suite et fin de la peinture puis remontage de la maison.

 

*      Confiance en soi et langage oral :

Les enfants ont préparé puis partagé leur liste de ce qui les rend heureux.

J a présenté fièrement son cahier de dessins.

 

 

*      Gestion des émotions (Maud) :

Nous avons continué nos expériences musicales : une occasion pour certains de se sentir vivant, fort, ou bien encore combatif.

Puis pour préparer le spectacle, nous avons expérimenté de marcher selon certaines émotions et de faire attention à notre langage non verbal. Comment marcher lorsqu’on se sent joyeux, triste, ou en colère ou que l’on a peur. En fonction de la représentation de chacun, différentes marches ont vu le jour, ce qui nous a également permis de définir d’autres émotions : la fierté, ou bien la honte.

 

*      Anglais (Guillemette) :

Nous avons commencé à apprendre la chanson «  the way I walk », avec des paroles transmises par Maud. Rythme rapide, mélodie enjouée, les élèves ont aimé.  Nous allons la chanter souvent en classe, pour travailler la phonétique, le sens, puis adapter une chorégraphie.

 

*      Bricolage (Guillemette et Peggy) :

Surprise… suite (et fin pour certains) du bricolage de la semaine dernière. La colle nous a réservé des surprises, mais nous avons réussi. Les parents verront cela en temps utiles…

 

*      Théâtre (Karen) :

Nous avons travaillé les scènes du spectacle avec le premier groupe car nous avions tous les personnages de la scène. Le conteur s'est chargé de la mise en espace des participants. Il les a placés sur scène leur a suggéré des déplacements et des attitudes. Il a été force de propositions, que j'ai guidées avec bienveillance et tout le petit groupe a pris part à cette belle répétition. Tous les enfants ne connaissent pas encore leur texte mais le déroulé e la scène m'a permis de voir qu'ils connaissent bien l'histoire. Tout le monde a pris part avec joie à l'exercice et c'est un vrai plaisir de constater combien les enfants se coulent avec bonheur dans leurs personnages respectifs.

 

J'ai dû interpréter le conteur avec le deuxième groupe. Nous avons résumé l'histoire en jeu afin que les enfants la connaissent bien dans toute sa chronologie. Puis, comme tous les personnages n'étaient pas présents, nous avons ensuite fait d'autres exercices. Ensuite, par deux, les enfants devaient tour à tour être le sculpteur et la sculpture. Je leur ai demandé de représenter la joie, la colère, l'autorité...Chacun sculptant l'autre en le manipulant. Le plus dur étant de rester sans bouger jusqu'à ce que tous les sculpteurs soient sculptés à leur tour ! De très belles postures et émotions sont apparues. Bravo ! Le troisième exercice consistait à demander à un élève de jouer une courte scène. Un problème se pose, la scène s'arrête et les enfants qui ne sont pas sur scène doivent proposer des solutions pour faire avancer l'histoire. Ensuite, on propose à l'enfant sur scène de rejouer avec les différentes solutions proposées. Plusieurs situations ont été proposées : une personne qui fait tomber ses clé dans le caniveau, un autre qui ne peut démarrer sa voiture, et enfin un personnage qui sort de chez lui et veut traverser mais se retrouve face un chien effrayant. Les enfants ont énormément apprécié l'exercice et ont été force de propositions. Tout le monde a voulu monter sur scène ! L'écoute dans le groupe est de plus en plus présente et permet d'apporter toute la clarté et la cohérence dont les scènes ont besoin pour être présentées devant un public. Les enfants arrivent à créer ensemble, ce qui est capital pour le théâtre car c'est une discipline où l'on travaille à la fois individuellement et collectivement. Je suis ravie de constater que l'esprit d'équipe se développe.

 

 

 

image: