Une école pour tous,
une pédagogie pour chacun.

Quelques exemples de pratiques en fonction des besoins des enfants :

BESOINS

OBJECTIFS / MOYENS

EXEMPLES

 Physiologiques :

 

Se « dégourdir » les jambes et l’esprit

 

Temps de pauses rapides

S’oxygéner

 

Classe en plein air

Sécurité :

 

L’erreur autorisée et analysée comme une étape de l’apprentissage

Un cahier d’analyse de ses erreurs

Respecter un cadre

Conseil des élèves et ceintures de comportement que l’on obtient si l’on respecte les devoirs et qui permettent d’obtenir des droits supplémentaires

Appartenance :

 

Reconnaissance positive

Chacun est l’expert de l’école dans un domaine

Comprendre l’Autre pour avoir des amis ou pour adapter son comportement

Education à l’intelligence émotionnelle et interpersonnelle en apprenant, par exemple, à reconnaitre les émotions des autres

 

Estime de soi :

 

Apprendre à apprendre afin d’être autonome dans ses apprentissages

Mémoriser grâce à la gestion mentale

Reconnaitre sa spécificité et en faire un atout

Par exemple, un dyslexique pense en images, il a donc souvent beaucoup d’imagination et se représente très bien les situations dans l’espace

Réalisation de soi :

 

Projets interdisciplinaires

Vivre une journée au temps de Louis XVI

Durées des temps d’apprentissages et des outils adaptées

un EIP ne travaillera pas une notion qu’il a déjà acquise,

un enfant dyspraxique pourra utiliser un logiciel de retranscription par reconnaissance vocale